trucs et astuces pour jardiner malin !

Pour réduire les pesticides tout en luttant contre les mauvaises herbes, il suffit d’un peu d’huile de coude.

 

Voici quelques astuces simples et naturelles pour le désherbage :

  • Utiliser des outils tels que la binette, le râteau ou la fourche bêche ;
  • Verser l’eau bouillante de cuisson de vos légumes sur vos pavés ou terrasse ;
  • Pailler le sol avec les déchets du jardin (broyat, compost) permet d’éviter la repousse des mauvaises herbes mais également de retenir l’eau et d’amender le sol ;
  • Opter pour la rotation des cultures et les engrais verts (la moutarde, la phacélie…) , ça occupera l’espace et enrichira le sol.

Le paillage

Cette alternative écologique peut vous permettre de fertiliser votre sol, évite l'utilisation d'engrais, limite l'évaporation de l'eau l'été donc l'arrosage et protège les plantes des gelées hivernales.
Vous pouvez pailler avec de la tonte, du broyat de branches ou de végétaux, des feuilles mortes... A vous d'adapter le type de paillage en fonction de la durée de vie de la culture.

la tonte

Tondu à 6 ou 8 cm, votre gazon sera mieux enraciné et plus résistant à la sécheresse. Vous pouvez laisser s'installer les pâquerettes, les pissenlits… qui régaleront les abeilles butineuses.
Vous pouvez aussi opter pour la « tonte mulching » qui est une technique sans ramassage d'herbe. Le principe consiste à broyer très finement l’herbe.


Associations de plantes

 

L’association de certaines plantes entre elles permet d’obtenir de belles récoltes et de protéger son jardin tout en limitant l’utilisation d’engrais chimiques et pesticides.
Certaines plantes aromatiques, grâce à leurs odeurs particulières, peuvent éloigner voire éliminer des insectes nuisibles.

 

 

Quelques exemples d’associations possibles :

  • Les soucis ont la réputation de tenir éloignés les insectes, plantez-en dans votre potager en les mariant aux carottes, aux choux et aux laitues.
  • Plantez des capucines entre vos rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre et haricots pour tenir éloigné les mouches blanches (aleurodes).
  • Pour augmenter votre production de haricots, plantez parmi eux des pois de senteurs qui attireront les insectes pollinisateurs. Associez de la ciboulette aux pieds des rosiers pour lutter contre l'oïdium et les taches noires.
  • Utilisez le romarin et le thym pour tenir éloigner les pucerons et la piéride du chou.
  • La lavande et la menthe tiendront à distance les fourmis, mais aussi les pucerons.
  • La tanaisie tient éloigné les vers gris, les fourmis et les doryphores.
  • Mariez la bourrache avec l'aubergine, le chou et les fraisiers.
  • La tomate près du chou tiendra à distance la piéride.

décoctions, macération, infusions et purins

On distingue les macérations, les décoctions, les infusions et les purins par leur mode de fabrication. Le but est toujours le même : extraire les principes actifs des plantes sauvages
Pour cela, coupez les tiges et les feuilles en gros morceaux et faites les tremper, dans de l'eau de préférence, non calcaire et non chlorée. (comme l’eau de pluie)


Lorsqu'il s'agit de traiter une plante en préventif ou en curatif, il est nécessaire d'intervenir plusieurs fois à intervalle régulier (une application par semaine à renouveler 4 ou 5 fois).


Seul le purin peut être stocké pour une longue durée, n'hésitez pas à en préparer de grande quantité. Stockez-les dans un récipient en plastique opaque, pour protéger la préparation de la lumière. Les macérations, quant à elles, doivent être employées tout de suite, n'en préparez que la quantité dont vous avez besoin.



broyage des déchets verts

 Les déchets verts représentent des volumes importants à déposer en déchèterie. L’association Économie Solidarité Partage, basée à Tournus, propose un service de broyage des déchets vert à domicile

 

Le broyeur accepte un diamètre de branches jusqu’à 12cm, pour un rendement approximatif de 20 m3 à l’heure (selon conditions d’accessibilité et rangement des branches élaguées).

 

L’intérêt du service est multiple.

  • Vous limitez vos déplacements à la déchetterie : c’est un gain de temps et de carburant.
  • Vous participez aussi à la réduction des volumes de déchets collectés et traités par la collectivité. Le développement du broyage permet de maîtriser les coûts liés à la collecte en déchetterie, mais aussi de réduire la circulation des camions de collecte.
  • Enfin, le broyat, qui devra dans tous les cas être valorisé sur place, est utilisable pour améliorer la qualité de votre compost en le mélangeant à vos déchets de cuisine. Il permet aussi de produire du paillis : étalé au pied de vos plantations ou de vos haies, il conserve l’humidité, nourrit le sol et permet d’embellir votre jardin !

La prestation comprend un forfait technique et déplacement de 10€, puis un coût horaire de 32 €.

 

L’intervention minimum est une heure. Aussi les regroupements de voisinage sont-ils vivement encouragés.

Un agrément permet au particulier de déduire le coût à hauteur de 50 % des impôts. 

 

Le service est disponible sur : broyage.esp@gmail.com Ou 06.33.72.76.83